< Retour
Comment se remettre en selle (de vélo) après une chute ?

Comment se remettre en selle (de vélo) après une chute ?

 (1)    0

Vous étiez si fier le jour où votre tout petit s'est élancé fièrement sur sa draisienne ou son vélo sans les petites roues... Mais dans votre coeur de parent, vous saviez aussi ce que cela signifiait : un jour ou l'autre, la chair de votre chair allait tomber !


Heureusement, vous avez pris les questions de sécurité très à coeur et fait prendre de bonnes habitudes à votre enfant, il était donc à minima équipé de son casque. Le pire aura donc été évité mais cela n'empêche pas qu'il y ait quelques bobos à soigner et surtout une sacrée frayeur à consoler.

S'il y a fracture, cela peut arriver malgré tout, il vous faudra bien évidemment suivre les mesures de précaution émises par le médecin mais vous pouvez compter 2 à 4 semaines après la consolidation pour la reprise du vélo.

Parlez de ce qui s'est passé
La première chose à faire, que vous ayez assisté ou non à la chute, c'est de demander à votre enfant de raconter la scène. S'il n'y arrive pas, vous pouvez poser des questions, avancer des suppositions "Est-ce que tu étais dans un virage ?" "Tu n'avais pas vu le trottoir ?" "Et alors, tu es tombé, comme ça d'un seul coup ?". Vous ne saurez peut-être jamais pourquoi votre enfant est tombé alors ce qui compte c'est de mettre des mots sur cet incident "Tu as eu mal", "Tu as eu peur". Si votre enfant semble vraiment touché par sa chute, minimiser la chose n'est pas la bonne option car cela nierait son ressenti. "Tu as eu peur mais maintenant, c'est fini, je suis là". Inutile de dramatiser non plus, hein, il vous faudra trouver le juste milieu !

Respectez le temps de votre enfant
Si certains enfants éprouveront le besoin de remonter en selle immédiatement (et si la potentielle blessure se résume à souffler dessus et mettre un pansement !) laissez faire et réjouissez-vous de ce non-évènement ! D'autres auront besoin de davantage de temps, respectez ce besoin et n'écoutez pas ceux qui vous citeront le vieil adage de la chute de cheval... A trop brusquer un enfant qui ne se sent pas prêt, on peut vraiment le traumatiser et ancrer très fort cette peur de la chute de vélo et ça n'aiderait en rien à arranger la situation !

Sollicitez les copains
Si le blocage s'installe et que vos encouragements n'y font rien, pensez à l'influence que peuvent avoir les frères et sœurs ou les copains. Si votre enfant se retrouve seul dans la cours tandis que tout le monde pédale gaiement, il y a des chances que cela lui donne envie de retenter l'expérience ! La reprise sera peut-être progressive, reprenez les étapes comme au début de son apprentissage "Je reste près de toi, je te tiens" "On essayer d'aller jusqu'au poteau et on va un peu plus loin demain ?". Vous pouvez l'organiser comme un challenge, en mettant sur papier le programme à suivre ensemble et en validant les différentes étapes d'un coup de tampon ! Pensez à préparer un diplôme de l'enfant le plus courageux du monde pour valoriser son succès !

Rassurez votre enfant

Si vos paroles ne sont pas suffisantes, vous pouvez aussi offrir un petit cadeau utile qui rassurera tout le monde : de nouvelles protections... Si votre fille ne jure que par La Reine des neiges, elle aura sûrement très envie de porter un nouveau casque ou de belles genouillères !
Enfin, relativisez

Au final, cela prendra le temps que ça prendra mais l'avantage, c'est qu'une fois que l'on sait faire du vélo, on n'oublie jamais !

 (1)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!
Laissez un commentaire