Comment choisir son vélo ?


À partir de quel âge mon enfant peut-il faire du vélo ?
Les jeunes enfants à partir de 15 mois découvriront les joies du vélo avec un tricycle évolutif : le tricycle permet d’apprendre à l’enfant à pédaler s’il le désire, mais aussi d’éviter la fatigue puisqu’il peut être poussé par ses parents grâce à la canne de guidage.
L’enfant pourra ensuite passer à un tricycle évolutif : pour se rassurer, il débutera son apprentissage du tricycle en utilisant les roulettes de stabilisation, qui seront ensuite enlevées dès qu’il maîtrisera l’équilibre et sera capable de rouler seul.
Une alternative est la draisienne, qui apprend à la fois à l’enfant le maniement du guidon et des freins, et la maitrise de l’équilibre.
Choisir un vélo à la bonne taille pour son enfant
Pour qu’il se sente à l’aise sur ses deux roues, il est important que la taille du vélo soit bien adaptée à l’enfant. Pour les vélos enfants, les dimensions des cadres sont sensiblement les mêmes et les tailles de vélos sont identifiées par les dimensions des roues, dont le diamètre est indiqué en pouces (norme internationale). Les enfants ayant de plus chacun une vitesse de croissance différente, le choix de la taille de leur vélo ne se fera pas en fonction de leur âge, mais suivant leur taille, ou pour être encore plus précis, suivant la longueur de leur entrejambe.
Un critère important à prendre également en compte est le caractère de votre enfant : est-il prudent, casse-cou, a-t-il facilement peur ou bien est-il déjà prêt à dévaler routes et chemins ? Un vélo trop grand peut faire peur ou provoquer des chutes, de même qu’il peut entrainer une fatigue excessive ou même des douleurs s’il est mal adapté. Nous ne pouvons donc que vous conseiller de choisir un vélo au format adapté à votre enfant, sur lequel il peut monter facilement seul. Quand l’enfant est assis sur la selle, ses deux pieds doivent toucher le sol, ce qui lui permet d’être en confiance pour l’équilibre. Il doit de plus pouvoir tenir facilement les poignées sans trop se pencher, et actionner les freins.
Tableau de correspondances des tailles et des âges pour le choix d’un vélo enfant
VéloAgeHauteurEntrejambe
12 pouces 2 à 4 ans 85 à 100cm moins de 40 cm
14 pouces 3 à 5 ans 95 à 105cm 40 à 50 cm
16 pouces 5 à 7 ans 105 à 120cm 50 à 58 cm
20 pouces 7 à 9 ans 120 à 135cm 58 à 68 cm
24 pouces 9 à 11 ans 135 à 150cm 68 à 72 cm
Pourquoi choisir un tricycle ?
Le tricycle est souvent le premier 2 roues de l’enfant et son succès ne ralentit pas. Il faut dire que ce vélo est vraiment adapté aux tout petits : grâce à ses 3 roues et à sa forme un peu large, le tricycle est super stable, ce qui permet à l’enfant d’apprendre tout d’abord à pédaler sans se soucier de problèmes d’équilibre.
Un second avantage non négligeable du tricycle est qu’il est souvent accompagné d’une canne de guidage, pour que les parents puissent prendre le relais des petites jambes fatiguées et pousser leur enfant.
Enfin, les fabricants rivalisent de créativité pour proposer des modèles à la fois design et parfaitement ergonomiques pour les enfants, certains modèles possédant des roues adaptées aux sols intérieurs. Les enfants adorent de plus l’esprit ludique des tricycles décorés de leur héros préféré, et qui proposent une benne arrière ou un panier pour promener doudou ou poupée !
Pourquoi choisir une draisienne ?
La draisienne revient à la mode en France via les pays d’Europe du Nord pour faciliter l’initiation au vélo : ce vélo d’apprentissage sans pédales est en effet parfaitement adapté au jeune enfant pour développer sa psychomotricité. Souvent plus légère qu’un tricycle ou un vélo à roulettes, la draisienne permet à l’enfant de s’acclimater au vélo avec un engin maniable, tout en testant son équilibre. Sur une draisienne aux pneus larges pour une bonne tenue de route, l’enfant est maintenu par ses pieds, mais peut aussi prendre un peu de vitesse et s’élancer : il acquiert confiance en lui, et découvre également l’utilisation des freins pour les modèles qui en possèdent. La draisienne est donc parfaitement adaptée aux jeunes enfants pour prendre conscience de leur équilibre et s’initier aux joies du vélo en apprenant à tenir correctement le guidon et à freiner.
Les plus d’un bon vélo
L’enfant grandissant très vite, vous aurez tout avantage à choisir un vélo à selle réglable en hauteur. Attention cependant à ne pas acheter un vélo trop grand pour votre enfant, sous prétexte d’économie : l’enfant doit pouvoir monter facilement sur son vélo et y être à l’aise, en ayant le guidon bien en main et en pouvant bien poser les pieds sur les pédales.
Le garde-boue peut être un plus, de même que différents accessoires : gourde, panier, siège pour poupée, klaxon…
Mais bien sûr, c’est souvent l’esthétique du vélo qui l’emportera, au moins aux yeux des enfants, car c’est un élément psychologique important : un enfant sera plus enclin à se servir de son vélo s’il est à l’effigie de ses héros préférés, plutôt que d’utiliser un vieux vélo de récupération !
Choisir le bon type de vélo
Plusieurs critères sont à prendre en compte pour le choix d’un bon vélo pour votre enfant. Sa taille, qui doit être adaptée à l’enfant, mais aussi son type : draisienne, tricycle, tricycle évolutif pour les plus jeunes enfants, puis vélo de ville, VTT (vélo tout terrain), BMX ou fat bike. Pour les grands vélos pour adolescents ou adultes, le choix sefera entre vélo de ville, VTC (vélo tout chemin), vélo trekking.
Si les VTTdonnent accès à tous les chemins de campagne, ils sont dans l’ensemble moins confortables que les vélos de ville, qui accueillent plus facilement des accessoires et proposent des selles plus confortables. Faites donc le choix en fonction de votre environnement et de votre mode de vie. Jouetjeu.com est àvotre disposition pour vous aider à comprendre les atouts des différents modèles.
Choisir la taille d’un vélo adulte
La taille d’un vélo adulte se choisit suivant une formule mathématique prenant en compte la longueur de l’entrejambe et la dimension du cadre du vélo. Pour un vélo de route, Longueur de l’entrejambe x 0.66 = taille conseillée pour le cadre et pour un VTT : Longueur d’entrejambe x 0.59 = taille recommandée.
Comment ajuster la hauteur de la selle ?
Le vélo est à la bonne taille, il faut maintenant ajuster la selle, une étape primordiale, car elle assurera en même temps un confort optimal avec une bonne efficacité lors du pédalage. Quand vous pédalez, la jambe doit être légèrement en flexion. Pour déterminer la bonne hauteur de selle, tendez complètement la jambe avec le talon sur la pédale et réglez la selle en fonction pour tenir assis.
Quelques conseils avant d’enlever les roulettes
Tout d’abord, votre enfant doit être prêt et demandeur : pas question de forcer un enfant à enlever les roulettes de son vélo s’il n’en a pas envie ou s’il a peur !
Avant les premiers coups de pédale en indépendant, vous pouvez jouer sur le réglage des petites roues de son tricycle évolutif en les relevant légèrement. Quand l’enfant roulera, il devra déjà apprendre à trouver son équilibre, pour éviter de tanguer d’un côté à l’autre. Il fera donc l’expérience de l’équilibre sans risque de tomber, puisque toujours retenu par les roulettes. Vous pouvez les relever légèrement plusieurs fois de suite et l’aider ainsi dans son apprentissage.
Pour s’élancer sans roues de stabilisation, l’enfant devra aussi maîtriser le pédalage et le freinage : non, on ne freine pas avec les pieds ! ainsi que le maniement du guidon : de nombreuses chutes de débutants sont dues à un guidon tourné trop vite ou trop sur le côté.
Le réglage du vélo est important : l’enfant doit pouvoir s’assoir sur sa selle tout en ayant les pieds au sol, bien à plat. Il sera temps quand il sera plus à l’aise de monter la selle.
Faire du vélo sans roulettes : le grand jour est arrivé !
Un jour, votre enfant sera prêt à enlever les roulettes de stabilisation de son vélo ! Choisissez pour son entrainement un terrain plat, idéalement sans obstacle, cailloux, sable… bref, un terrain facile à pratiquer. De préférence, évitez les chemins ou routes goudronnées, qui font bien mal en cas de chute, et bien sûr, oubliez les pentes ! Le revêtement idéal est le revêtement en gomme souple que l’on trouve dans les parcs de jeu des enfants. Certains sont très grands et en y allant en dehors des heures de fréquentation, votre enfant pourra s’élancer sans craindre les chutes douloureuses.
Pensez aussi pour le rassurer à bien le protéger : casque, qui est devenu obligatoire pour les moins de 12 ans depuis mars 2017 en France, mais aussi genouillères, coudières et éventuellement gants : l’enfant aura moins peur de tomber et de se faire mal et gagnera en assurance !
Quand votre enfant se sent prêt, enlevez les roulettes destabilisation et montrez-lui comment démarrer, avec un pied sur une pédale et l’autre au sol, bien stable, et les mains sur les freins, prêtes à ralentir sa course. Pour garder son équilibre, l’enfant doit apprendre à regarder droit devant lui, et surtout pas le sol ni ses pieds. Et bien sûr, il doit donnerquelques coups de pédale pour prendre un peu de vitesse et trouver ce fameux équilibre ! Pour le rassurer, vous pouvez courir à ses côtés en le maintenant légèrement, avant de le laisser enfin prendre son envol ! L’apprentissage du vélo est un grand cap dans l’autonomie de votre enfant, qui est désormais prêt pour des années de plaisir sur deux roues !
Pourquoi choisir un vélo BMX
Les enfants, et tout particulièrement les garçons, adorent les BMX. Ce type de vélo propose un style sportif : il est très maniable, robuste et permet auxcasse-cou d’effectuer des acrobaties pour épater les copains.
Pourquoi choisir un fat bike ?
Le fat bike, c’est le vélo à la mode, celui dont rêvent les garçons (et quelques filles aussi !), qui présente des pneus surdimensionnés permettant d’appréhender le tout terrain.
Venu d’Amérique du Nord, le fat bike a étéoriginairement conçu il y a une dizaine d’années, pour rouler sur la neige : ses énormes pneus possèdent une adhérence hors du commun et une excellente portance. Il est également très performant sur le sable, ainsi que sur les terrains très rocailleux. Là où le VTT montre ses limites, le fat bike passe aisément ! Pour une bonne utilisation de votre fat bike, vous devrez jouer sur la pression des pneus, qui conditionnera la vitesse et la souplesse de ce vélo original. Il faut aussi savoir que le fat bike n’est pas le vélo le plus adapté à la ville, ni aux chemins plats et routes goudronnées, puisqu’il est dans ce cas un peu lourd.
La sécurité à vélo
En France, depuis 22 mars 2017, le port du casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans qui circulent en vélo. Nous vous conseillons d’y ajouter un gilet réfléchissant, et bien sûr, d’équiper vos vélos de lumières si vous comptez rouler le soir.

Votre enfant maîtrise maintenant le pédalage sur son propre vélo et vous avez envie de profiter de promenades familiales. Attention à respecter quelques consignes de sécurité pour que tout se passe au mieux. L’enfant doit en effet apprendre à rouler droit, et à rester maitre de son vélo même si le terrain devient accidenté. Il doit être capable de démarrer sans faire de zigzags, et surtout, de freiner quand c’est nécessaire (pas avec les pieds !).
Vous devrez également lui apprendre à signaler ses changements de direction : pour cela, il doit être capable de tenir le guidon d’une main pour que l’autre bras montre la direction souhaitée, un exercice vraiment difficile quand on débute !
Pour vos premières promenades, nous vous conseillons d’encadrer l’enfant : un adulte (ou un grand frère ou sœur) devant, et un autre adulte derrière lui : il pourra suivre le chemin tout en étant surveillé. Et surtout, rappelez-vous : on roule en file indienne !

L’apprentissage se fait aussi en expliquant à votre enfant les panneaux de signalisation : feu rouge/vert, stop, cédez le passage, sens interdit, passage piéton… de même que les règles de conduite générales. Il faudra plusieurs sorties accompagnées avant que l’enfant ne soit capable de s’aventurer seul en vélo. Apprenez-lui aussi à ne pas rouler trop vite, car les jeunes n’ont pas de notion du danger, et ne savent pas anticiper les obstacles comme nous sommes habitués à le faire.
Il est permis aux enfants de rouler sur les trottoirs jusqu’à l’âge de 8 ans, mais attention aux piétons, aux personnes qui sortent de leur voiture ou d’un immeuble ! Ensuite, direction la campagne si cela est possible, ou bien profitez des nombreuses pistes cyclables qui ont été construites dans les agglomérations.