< Retour
Rencontre avec... Bob et Sulli de Monstres et Cie !

Rencontre avec... Bob et Sulli de Monstres et Cie !

 (0)    0

Bonjour Bob, bonjour Sulli, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Sulli : Bonjour ! Nous habitons tous deux Monstropolis et nous travaillons à l’usine de traitement des cris d’enfants. Nous sommes des terreurs d’élite ! (Bob grimpe alors sur son tabouret et ouvre grand la bouche pour montrer ses dents tandis que Sulli sourit et lève gentiment les yeux au ciel).

 

Cela semble un travail intéressant, comment se déroulent vos journées ?

Bob : Pour commencer, dès que le réveil sonne (toujours trop tôt !) nous nous retrouvons pour faire un peu d’exercice.

Sulli : Dis la vérité Bob ! Moi je suis d’une forme olympique au saut du lit, prêt à démarrer mon footing. Tandis que toi, tu t’installes mollement sur ton vélo et tu peines à me suivre !

Bob : Oui bon bon, ça va, j’ai d’autres qualités ! Je disais donc, après quelques tours de pâté de maison et un bon petit déjeuner, nous nous rendons au travail.

Sulli : Si on t’écoutait, on irait en voiture alors que ce n’est qu’à quelques enjambées de la maison. Faire le chemin à pied ou à vélo, c’est tellement plus agréable et ça maintient en forme !

Bob : Bon, tu arrêtes de m’interrompre, oui ? Je te rappelle que mes jambes ne font pas la même longueur que les tiennes ! Bref, on arrive à l’usine et c’est là que nous accomplissons la plus terrifiante des missions… Récolter les cris des enfants pour alimenter notre ville en énergie !

 

Et comment procédez-vous au juste ?

Sulli : Oh, cela n’a rien de très compliqué vous savez !

Bob : Sulli est devenu trop modeste (ce n’était pas le cas quand je l’ai rencontré à l’université, croyez-moi. Il fallait le voir fanfaronner !). C’est un travail dangereux et harassant. Moi, je m’occupe de tous les préparatifs (la seule chose que je gère mal, c’est la paperasse : demandez à Germaine notre supérieure, j’ai une véritable phobie administrative !). Sulli doit ensuite pousser la porte de chaque chambre d’enfant, se glisser près de lui pendant qu’il dort… et faire en sorte qu’il pousse les cris les plus puissants possibles ! Sulli est vraiment le meilleur pour terrifier n’importe quel gamin, vous devriez voir ça !

Sulli : Oui enfin, on a procédé de cette façon pendant de nombreuses années mais dernièrement, nous avons rencontré Bouh et tout a changé.

Bob : Oh oui, notre petite Bouh ! (J’ai vu que vous aviez interviewé Masha qui pédale à fond sur son petit vélo, elles sont très copines toutes les deux). Grâce à elle, nous avons découvert que les rires sont beaucoup plus puissants que les cris, nous avons donc complètement revu nos méthodes.

 

Pour finir, quel conseil pourriez-vous donner aux enfants ?

Bob et Sulli (à l’unisson) : Ne craignez plus les montres de vos placards ! Au pire, vous aurez droit à une blague carambar ou une séance de chatouillis au beau milieu de la nuit !

 (0)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!
Laissez un commentaire