J'hésite à acheter un jouet cher : que faire si mon enfant s'en lasse ?

J'hésite à acheter un jouet cher : que faire si mon enfant s'en lasse ?

 (0)    0

  On éduque : éducation, pédagogie

Même si rien n’est trop beau pour nos chères têtes blondes, le passage à l’acte pour l’achat d’un jouet cher pose néanmoins souvent question. Cela fait des semaines qu’il vous parle de la moto électrique de son cousin, et qu’il voudrait que la sienne soit bleue, et qu’il ne voudra aucun autre cadeau de toute l’année tellement sa moto le comblera de joie et que vous serez vraiment les meilleurs parents de la Terre en exauçant son rêve ! Sur le principe, vous êtes plutôt partant (ben oui, votre enfant, c’est le meilleur de la Terre aussi, même s’il ne faut pas trop le lui répéter !).

 

Seulement voilà, vous hésitez. La moto en question coûte tout de même près de 150 euros et, même s'il s'agit d'un jouet solide et d'excellente qualité qui lui durera longtemps, vous n’êtes pas sûrs que l'engouement de Junior soit aussi durable, lui !

 

Vous voyez déjà la scène, à l’ouverture du cadeau, excitation totale, bonheur immense, il vous saute dans les bras et vos lèvres touchent à peine son front qu’il a déjà bondi sur son bolide ! Mais que faire si, dans quelques semaines, la moto délaissée prend la poussière dans un coin ?

 

La passion pour un jouet peut fluctuer

 

Certains enfants sont plus enclins au zapping que d’autres. Bien entendu il y a la période « lune de miel » du début : s'il pouvait, l'enfant dormirait avec son jouet... Mais combien de temps dure-t-elle ? En calculant votre investissement, n'oubliez pas que les enfants s'intéressent à leurs jouets par phases. Oui, la moto peut se retrouver délaissée pendant plusieurs semaines, voire mois. Mais l'enfant peut s'y intéresser à nouveau lorsqu'il la « redécouvre » au retour des vacances, ou lorsqu'un autre enfant s'y intéresse, ou bien si un autre jouet s'avère être un bon complément. Par exemple un drapeau damier noir et blanc peut redonner une deuxième jeunesse à la moto et transporter le petit dans l'univers du Grand Prix Moto... Pas besoin donc de s'inquiéter tout de suite si l'enfant se lasse : laissez du temps au temps, et il reviendra certainement à son jouet !

 

Encouragez les scénarios qui font appel à l'imagination

 

Car c'est là tout l'intérêt des jouets : donner à l'enfant l'opportunité de laisser libre cours à son imagination. Le vôtre vous surprendra sûrement par la diversité des scénarios qui lui donnent le beau rôle : tantôt policier à la poursuite des méchants, tantôt aventurier sur les pistes de l’ouest américain, qui sait où sa moto pourra le conduire et combien de vies il pourra sauver entre le retour de l'école et le goûter ? Rien ne vous interdit de mentionner en passant tel ou tel héros qui a lui aussi une moto...

 

Mais que faire si l'enfant se lasse du jouet quand même ?!

 

Si l'enfant délaisse le jouet, il vous reste encore plusieurs combines... Vous pouvez par exemple laisser la moto chez les grands-parents ou à la campagne : quel plaisir de la retrouver après une longue absence ! Le jardin comme nouveau terrain de jeu fera merveille, entre le potager et la remise à outils de papy, tout sera à réinventer à chaque visite, vacances et jours fériés !

 

Vous n’avez qu’un enfant aujourd’hui mais prévoyez peut-être que la famille s’agrandisse ? Qu’à cela ne tienne, la moto de l’aîné, à condition d'être d'assez bonne qualité, fera le bonheur de son petit frère ou de sa petite sœur. La moto peut aussi faire partie des jouets que l'on sort lorsque d'autres enfants viennent jouer : l'émulation entre enfants redonne du goût pour le joujou délaissé.

 

En investissant dans un modèle de qualité, vous limitez aussi la prise de risque financier. Un beau jouet de marque en bon état peut se revendre facilement, ce qui vous permettra de rentrer dans vos frais et d'investir dans le jouet suivant... en espérant que cette fois, il ne se lassera pas !

 

 

 (0)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!
Laissez un commentaire